2 min de lecture

Selon l’INSEE77 % des salariés en France utilisent leur véhicule personnel pour aller au travail pour une distance comprise entre 5 et 15 kilomètres, et 85 % entre 25 et 30 kilomètres, alors même que rien n’oblige les entreprises à mettre à disposition des places de parking pour les salariés. La garantie de trouver une place de stationnement gratuite à proximité de son bureau participe donc fortement au bien-être des salariés. Cet avantage salarial est souvent débattu à l’occasion des négociations annuelles obligatoires. 

Par

Depuis la crise sanitaire et avec l’inflation, le prix du stationnement a fortement augmenté dans les grandes villes françaises. Ce poste de dépense alourdit de plus en plus les budgets des entreprises, et/ou des salariés qui se rendent avec leur véhicule personnel sur leur lieu de travail

Afin de se prémunir de ces hausses tarifaires, certains salariés d’entreprise disposent d’une carte professionnelle leur permettant de stationner 7 heures consécutives sur des places à proximité de leur lieu de travail pour un montant forfaitaire, le plus souvent à la journée. Cependant, ces droits d’accès sont limités et peu adaptés aux grandes entreprises qui ont besoin d’un maximum de flexibilité pour leurs salariés et la garantie de trouver une place pour chacun.

Ainsi, la plupart des grandes entreprises disposent de leurs propres parkings ou louent des places dans des parkings publics situés à proximité de leurs activités. Ces frais de parking peuvent devenir très conséquents selon les zones de stationnement. Outre ce coût, la flexibilité grandissante de la présence des salariés sur le lieu de travail avec l’avènement du télétravail fait désormais de la gestion des places un véritable casse-tête pour le management et les RH des entreprises.

LA GESTION DES MOYENS D’ACCÈS AU PARKING PREND EN MOYENNE ENTRE 30 MINUTES ET 1 HEURE PAR SALARIÉ

Recueillir une nouvelle demande d’accès au parking, créer un badge, lui attribuer un utilisateur, le paramétrer dans le logiciel de gestion RH, le transmettre au salarié, traiter les pertes, ouvrir la porte du parking en cas d’oubli du badge, le récupérer à la fin du contrat de l’employé et l’anonymiser … Autant d’actions qui font que depuis toujours,  dans beaucoup d’entreprises, la gestion des accès au parking est une tâche chronophage et très fastidieuse.

Pour les grandes entreprises, le traitement de cette tâche à faible valeur ajoutée équivaut quasiment à un temps plein alors même qu’elle ne donne aucune information sur les pratiques de stationnement des collaborateurs et ne permet pas de mesurer le taux d’occupation du parking. Ce sont pourtant des éléments essentiels dans le cadre du plan mobilité d’une entreprise qui chercherait à favoriser vélo, covoiturage, ou autopartage.