Comment aider les DRH a mieux gérer la problématique de la gestion des modes de travail hybrides ?

4 min de lecture

Quelles mesures mettre en place pour comprendre l’état d’esprit des salariés ? Quelles actions privilégier ensuite pour que les salariés se sentent à l’aise avec les nouveaux modes de travail ? Rencontre avec Peter Lorant, Chief Operating Officer de Zendesk

Par

 

Comment s’est passée le télétravail à 100% pendant plus d’un an ? Comment avez-vous accompagné vos collaborateurs dans ce changement ?

 

Nous avons eu la chance d’avoir déjà cette culture du télétravail qui nous a permis de passer rapidement à une routine de travail à domicile à 100%. En revanche, nous devions veiller à ce que nos managers puissent détecter les signes de désengagement ou d’épuisement professionnel au sein de leurs équipes.

 

Le plus important pour nous était de continuer à écouter et à apprendre de nos collaborateurs au cours de la pandémie. Nous voulions qu’ils se sentent soutenus et d’aider nos managers à guider avec empathie. Cela signifiait qu’il fallait reconnaître que les collaborateurs ne seraient pas toujours concentrés à 100 % sur leur travail – ils avaient besoin d’espace pour trouver un équilibre entre l’école à la maison, leur santé et les pressions du travail à distance.

 

Alors que nos bureaux commencent à rouvrir, nous poursuivrons nos efforts pour promouvoir un modèle de travail digital et hybride pour tous nos collaborateurs. Nous ne reviendrons pas à la situation qui prévalait avant la pandémie ; au contraire, nous mettons l’accent sur la flexibilité et le résultat plutôt que de compter les heures passées au bureau ou sur les e-mails envoyés à la fin de la journée. Selon nos récentes enquêtes, la demande de télétravail va continuer à croître – et même ceux qui veulent aller au bureau ne cherchent pas à y retourner cinq jours par semaine. Ainsi, nous avons établi notre « Digital First Playbook », un guide que nous diffusons auprès des collaborateurs pour les encourager à adopter de nouvelles méthodes de travail hybrides, en tenant compte de l’inclusion de tous les travailleurs, qu’ils soient à distance ou au bureau.

 

 

Le travail à distance dit utilisation d’outils technologiques, quels processus avez-vous mis en place pour faciliter la collaboration ?

 

La culture de Zendesk est fondée sur la collaboration et le travail entre les équipes peu importe les zones géographiques. Nous étions donc déjà habitués à travailler avec des outils de collaboration basés sur le cloud, et le passage au 100% digital a été simple. Cependant, vous pouvez avoir tous les outils de collaboration que vous voulez, mais si la culture d’entreprise n’est pas ouverte et collaborative par nature, les outils n’aident pas.

 

Nous réfléchissons maintenant à la manière de mieux cibler les différents outils que nous utilisons. Une réunion doit-elle être en présentiel, sur Zoom, un enregistrement diffusé à la place, ou encore une publication sur Slack pour que les équipes situées dans différents fuseaux horaires puissent toutes contribuer pendant leurs heures de travail ? Nous favorisons également une meilleure collaboration grâce à des outils d’enquête à distance, des outils de tableau blanc en ligne, etc.

 

Quelles initiatives avez-vous mises en place pour promouvoir le bien-être de vos employés ?

 

Le télétravail permet aux individus d’allouer différemment les heures de transport évitées chaque semaine. Comment les gens utilisent-ils ce « temps gagné » ? …. en travaillant ! Une étude de la Harvard Business School menée aux États-Unis en 2020 a révélé que les employés ont vu leur temps de travail augmenter de plus de 48 minutes par jour. De nombreux répondants trouvaient difficile de laisser mentalement leur travail derrière eux lorsque la  » maison  » et le  » bureau  » sont dans le même espace.

 

Zendesk a donc récemment mis en place les « Recharge Fridays », nous offrons aux équipes un vendredi de congé payé par mois afin que chacun puisse se ressourcer et profiter pour faire ce qui lui plait et en tant qu’entreprise, prendre le temps de se concentrer sur le bien-être. Nous avons également encouragé les collaborateurs à partager avec leurs pairs ce qu’ils faisaient pendant leur jour de congé – en rendant l’initiative conviviale, ils en ont également appris davantage sur leurs collègues, créant ainsi des liens plus étroits.

 

Enfin, nous avons également offert à nos équipes des abonnements à des outils tels que Calm (une application de méditation), Modern Health (pour des ressources en matière de santé mentale et un coaching de style de vie et de carrière) et nous avons même organisé des cercles d’empathie qui offrent à nos équipes des espaces sûrs pour partager leurs expériences.