« Entretien de fidélisation » : la France doit s’y mettre ?

1 min de lecture

48 millions, c’est le nombre d’Américains qui ont participé au mouvement de la « grande démission », ou par définition l’envie de quitter son emploi aux Etats-Unis.

 

Par

Cette année encore, les départs ont été  massifs : 4,5 millions en mars, 4,4 millions en avril, 7 millions l’été dernier… Mais alors comment retenir les salariés ? Ou partent-ils ? Pourquoi veulent-ils partir ? Une piste de réflexion peut-être : la stay interview littéralement « l’interview pour rester » ou encore « l’entretien de fidélisation ». Une pratique, faite pour réduire le turnover…