La théorie de l’ours

5 min de lecture

Face au danger, le cerveau primitif, programmé pour assurer la survie, prend instantanément les commandes. Voici, en pratique, comment l’apprivoiser.

Par SERGE MARQUIS , MÉDECIN SPÉCIALISTE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE

J’adore la marche en forêt. Les régions sauvages, leurs odeurs, leurs couleurs, leurs chants, leur pouvoir de me rappeler que je n’ai besoin de rien pour me sentir vivant. Mais, depuis mes toutes premières randonnées, je crains la rencontre d’un ours. Et, dans les sentiers où je m’aventure, cette peur est justifiée. Or, loin de […]

Vous devez être abonné à People at Work pour continuer de lire cet article.
Découvrez nos offres d'abonnements

Déjà abonné ? Connectez vous :