Le salaire « émotionnel » : ça change tout

5 min de lecture

Si la rémunération était un des critères majeurs dans le choix d’un nouvel emploi, il semblerait que ce temps soit révolu. Même si juridiquement « chaque travail mérite salaire », parfois l’argent ne suffit pas. Bien souvent, les employés accordent une plus grande valeur à des éléments tels que la flexibilité des conditions de travail, le nombre de congés payés accordés, ou bien d’autres avantages qui entrent dans la catégorie du « salaire émotionnel ». En effet, le bonheur des employés ne dépend plus uniquement du salaire, d’autres rétributions peuvent avoir un impact positif plus fort qu’un simple virement bancaire. Serions-nous arrivés à la fin de l’ère du salaire-roi ?

Par Marian Pumir de Louvigny , Product manager France, chez Factorial

Le salaire émotionnel : le facteur qui peut tout changer   Le salaire émotionnel est, comme son nom l'indique, un revenu qui touche davantage les collaborateurs émotionnellement que financièrement. Concrètement, il peut se présenter sous diverses formes telles que la mise à disposition des salariés de produits ou de services (parking, garderie gratuite, tarif préférentiel pour les salles de sport, de spectacle, etc.) ou encore […]

Vous devez être abonné à People at Work pour continuer de lire cet article.
Découvrez nos offres d'abonnements

Déjà abonné ? Connectez vous :