L’employeur doit offrir à ses télétravailleurs un accès à des technologies flexibles et un soutien psychologique fort

3 min de lecture

Une enquête menée en France, par Ergotron, une entreprise internationale qui conçoit et fabrique des solutions ergonomiques en vue d’améliorer les espaces des télétravailleurs, éclaire les employeurs sur les besoins les plus importants des employés de bureau dans l’exercice de leurs fonctions. 70 % des personnes interrogées estiment que la mise à disposition de conditions de travail ergonomiques, ainsi que le soutien à leur santé, joueront à l’avenir un rôle plus important dans leur choix d’employeur.

Par

 

Les résultats de l’enquête ont montré une nette disparité entre les équipements de travail dont les employés ont besoin et ceux que les employeurs fournissent. Une majorité écrasante de 88 % des personnes interrogées ont déclaré qu’un ordinateur portable était important, et 100 % des personnes âgées de plus de 55 ans étaient de cet avis. Malgré cela, seules 60 % des personnes interrogées indiquent que leur employeur leur a fourni un ordinateur portable.
En raison de l’augmentation du nombre d’applications utilisées dans le cadre de la majorité des emplois, la préférence s’affirme pour deux écrans au travail plutôt qu’un seul. Mais alors que 57 % du total des participants plébiscitent le double écran, seul un cinquième environ (21 %) des personnes interrogées se sont vu fournir un moniteur de plus grande taille par leurs employeurs.

Les besoins des travailleurs sont donc bien supérieurs à ce que leur employeur leur fournit actuellement, et 4 % d’entre eux ont déclaré que leur employeur ne leur avait même fourni aucun équipement, qu’il s’agisse d’un ordinateur portable, d’une chaise ergonomique, d’un grand écran ou d’une subvention pour cet équipement.
Le confort et la mobilité au travail figurent également parmi les priorités des employés. Alors que 87 % des personnes interrogées ont déclaré qu’un fauteuil ergonomique était important, seules 24 % ont témoigné que leur employeur leur en avait effectivement fourni un. Un environnement de travail agile, dans lequel les employés peuvent alterner entre la position assise et la position debout afin de répondre à leur besoin de mouvement au travail, est également désigné comme un besoin clair. 68 % des travailleurs considèrent qu’il est important de pouvoir alterner entre la position assise et la position debout lorsqu’ils travaillent à la maison, au bureau ou sur tout autre lieu de travail. Parmi les tranches d’âge les plus jeunes, une plus grande proportion exige cet environnement plus agile. En effet, 77 % des travailleurs âgés de 25 à 34 ans affirment son importance.

Compte tenu de la nécessité de collaborer avec des équipes distantes et de la tendance croissante à travailler à domicile ou sur d’autres sites professionnels, la flexibilité de la technologie et la portabilité des appareils sont également devenues essentielles. 76 % des personnes interrogées trouvent qu’il est important de pouvoir emporter leurs appareils informatiques dans d’autres pièces lorsqu’elles travaillent. L’âge n’est pas un facteur déterminant, puisque 80 % des travailleurs de plus de 55 ans en conviennent également. Il est clair que les locaux doivent disposer d’espaces de travail flexibles pouvant s’adapter à leurs différents utilisateurs.
Vincent Creste, Responsable commercial France chez Ergotron, analyse : « Par suite de l’impact du Covid-19 sur les salariés qui sont passés à un télétravail partiel ou complet, le besoin de modes de travail adaptatifs s’impose pour créer un environnement de travail sûr, productif et collaboratif. Tous les travailleurs, et en particulier la jeune génération, recherchent une offre technologique flexible, qui leur permette de travailler debout, de changer de pièce et d’emporter leur technologie avec eux, ainsi qu’une meilleure prise en compte de leur bien-être. Mais la formalisation de ce nouveau concept d’environnement de travail n’a pas encore été abordée par de nombreux employeurs, or des dispositions doivent être prises pour les travailleurs, pas seulement sur demande. Les organisations doivent élaborer une stratégie solide, qui repense les modes de travail possibles pour leurs employés et qui tienne compte de leurs besoins réels. Cela doit englober, au-delà des technologies disponibles telles que les ordinateurs portables, les grands écrans, les supports pivotants, les bureaux réglables et les chaises ergonomiques, d’autres ressources dédiées au bien-être physique et mental des travailleurs, comme des plans de gestion du bien-être des employés. »