L’Intergénérationnel, vecteur de cohésion

3 min de lecture

Il n’est plus besoin de le démontrer : le sentiment d’appartenance à un collectif soudé est primordial au bon développement d’une entreprise ; que les salariés soient fiers d’y travailler doit relever d’un objectif quotidien, a fortiori pour des sociétés composées de collaborateurs aux âges variés et aux origines diverses. Cette mixité constituant sa plus grande richesse.

Par Jérémy Bezault , secrétaire général EasyVista

Dans cette idée, l’intégration de jeunes apprentis en alternance doit être placé au cœur des recrutements d’entreprises comme les nôtres. Avec pour ambition indépassable de retrouver certains d’entre eux, des années plus tard, à des postes de manager. Oui, le soutien et l’accompagnement de ces talents en devenir doit faire partie intégrante du fonctionnement d’une entreprise à notre époque. Avant tout parce que le lien intergénérationnel qui se noue entre des collaborateurs plus anciens et de jeunes professionnels permet la transmission de connaissances, la fidélisation et l’engagement sur le long terme de l’ensemble des équipes.

 

De la même manière, il paraît indispensable de faire grandir chaque collaborateur – au rythme de l’entreprise et de ses aspirations stratégiques -, quels que soient sa personnalité, ses compétences et son potentiel ; en l’accompagnant, au besoin, par des formations correspondant

à son profil et à son style d’apprentissage.

 

Et s’il est important de connaître les capacités de développement de chacun, il est capital de reconnaître ce potentiel par des actes. Pour encourager l’implication et la motivation des collaborateurs, favoriser la promotion interne s’avère, dans cette optique, un excellent levier.

 

Pour nos entreprises en phase de développement, qui bénéficient d’une moindre visibilité sur le marché du travail par rapport aux mastodontes du cloud et de l’informatique en général, il s’agit de placer l’apprentissage au cœur des processus de recrutement. Inutile d’attendre et de repousser sempiternellement en se réfugiant derrière un trop-plein de mauvaises raisons. Bien au contraire, à chaque recrutement d’alternants, soyons fiers de donner leur chance à des personnes motivées, qui pourront, par ce biais, réaliser leurs ambitions professionnelles.

 

Prenons une fois pour toute conscience que l’alternance présente de multiples avantages. Des étudiants en recherche d’emploi nous découvrent, apprécient l’ambiance de travail et les technologies dans lesquelles nous baignons. Rapidement ils comprennent que la taille de l’entreprise ne fait pas tout. Les avantages d’un tel sourcing ne s’arrêtent d’ailleurs pas là : pour les équipes internes – qui participent activement à ces tutorats – c’est également l’occasion d’améliorer leur capacité à expliquer, synthétiser, et à s’organiser.

 

Grâce aux liens créés depuis toutes ces années avec les écoles les plus proches de nos sites, et à notre plus grande satisfaction, les candidatures pour ce type de format aujourd’hui sont devenues régulières, profitant d’un bouche-à-oreille très efficace entre les promotions ; tout en précisant que ces alternances et apprentissages couvrent à la fois des circuits de formations courts (un ou deux ans) comme des cycles plus longs, pour les jeunes ingénieurs notamment.

 

Preuve de son efficacité, chez nous, plus de la moitié des équipes en charge de la production ont été recrutés en CDI par ce biais. CQFD. Ainsi sensibilisées à la culture de l’entreprise, il est démontré que ces recrues s’intègrent plus facilement et plus rapidement.

 

Selon nous, cette politique intergénérationnelle favorise la communication et la collaboration entre les équipes par la transmission de connaissances techniques, certes mais également d’un certain savoir-être. La plupart des personnes qui s’occupent des alternants ayant eux-mêmes commencé comme stagiaire ou apprenti : ils savent, de fait, se montrer particulièrement attentifs et patients face à ce public novice. Force est de constater qu’ils ont plaisir à apporter leur expérience aux plus jeunes, à les accompagner quand ils passent leur soutenance et à les suivre dans le démarrage de leur vie professionnelle. Quant aux alternants, ils apportent leur énergie et leur curiosité : ils arrivent avec de nouvelles connaissances apprises « sur les bancs de l’école » qu’ils confrontent avec la réalité du terrain, ils nous questionnent et nous challengent sur nos habitudes et nos façons de faire. Autrement dit, ils participent également à nous challenger et à nous faire progresser. Un deal « gagnant-gagnant. »