L’oeil de … Anne Soupa : « L’Église et les femmes, c’est un rendez-vous manqué »

10 min de lecture

Crise des vocations, scandales, perte de confiance des fidèles, l’Église catholique, en tant qu’institution, est en crise depuis de nombreuses années. Le besoin de réforme n’a jamais été aussi grand. Le sujet de l’accès des femmes à des postes à responsabilités est central pour Anne Soupa, théologienne, qui s’est fait connaître auprès du grand public en candidatant à l’archevêché de Lyon en 2020.

Par Anne-Cécile Huprelle

Il y a des pasteures, des imames et des rabbines, mais aucune catholique ne peut devenir prêtre, diacre ou évêque. Pourquoi ?   Depuis le tournant des deux millénaires, canoniquement (c’est-à-dire juridiquement), toutes les responsabilités sont confiées au prêtre, personnalité centrale de la vie de l’Église catholique. Cette figure a fini par se confondre avec l’Église […]

Vous devez être abonné à People at Work pour continuer de lire cet article.
Découvrez nos offres d'abonnements

Déjà abonné ? Connectez vous :