Recrutement des métiers essentiels : 60% des postulants zappent une offre d’emploi s’ils n’ont pas reçu une réponse à leur candidature dans la semaine

2 min de lecture

Qu’on se le dise : l’âge d’or du recrutement, c’est terminé ! Regardez cette étude Work4. Alors que le chômage a encore baissé de 5% au 1er trimestre
2022 (source) et que les entreprises affichent 3 millions de projets d’embauche cette année (+12% par rapport à 2021), les difficultés de recrutement explosent. Près de 6 entreprises sur 10 (57,9%) anticipent des problèmes pour augmenter leurs effectifs (source), et ce, quelle que soit leur taille. Aujourd’hui, le rapport de force entre recruteur et candidats s’inverse.

Par

Les candidats deviennent plus exigeants et les recruteurs doivent passer à une posture de chasse. Désormais, les talents demandent :

• Une plus grande réactivité aux recruteurs sous peine de se
désintéresser ;
• Et plus de flexibilité dans les process.

Pour comprendre l’évolution des comportements et des attentes des candidats, aussi bien dans leur recherche d’emploi que durant leur processus de recrutement, le spécialiste du sourcing dans les métiers essentiels Work4 a réalisé une vaste enquête au mois de mai 2022. Elle a été menée auprès d’un échantillon de 740 répondants, suite à leur candidature à des offres d’emploi publiées pour des postes non-cadres. Et il y a des surprises ! Voici les principaux enseignements de cette étude à 360° sur le recrutement dans les métiers essentiels.

 

Les usages des candidats dans leur recherche d’emploi Pour 74% des candidats interrogés, le premier outil pour postuler est le mobile (+10 pts par rapport à 2021). Mais ils ne postuleront pas à n’importe quelle offre, car suite à la pandémie de Covid-19, la quête de sens est devenue fondamentale.
Ainsi, pour 72% d’entre eux, les missions sont le critère le plus important, ce qui doit inciter les recruteurs à bien présenter les tâches à accomplir
dans leur futur travail. Autre élément important : la distance entre le domicile et le lieu de travail, puisque 43% des candidats sont sensibles à la localisation d’une offre d’emploi (elle doit idéalement être comprise entre 0 et 30 km).

 

L’expérience de recrutement vécue par les travailleurs Le CV est-il has been ? Il pourrait en tout cas contribuer à diminuer significativement le nombre de candidatures reçues : 40% des candidats se disent découragés s’il faut en fournir un.

 

À noter aussi, l’importance de la rapidité et de la réactivité pour
attirer des talents :

• 60% vont se détourner d’une offre d’emploi s’ils n’ont pas eu de
retour sous moins d’une semaine suite à leur candidature ;
• Plus le processus de recrutement est long, plus le taux de
conversion sera bas. D’ailleurs, 46% des candidats ayant trouvé
un emploi ont été recrutés en moins de 2 semaines.